Stages

2022

Géosciences Paris Saclay, Université Paris-Saclay

  • Mathis Bergogne (étudiant Master 2, de Cergy Paris Université, stagiaire de février à juillet 2022), « Contribution du couplage photogrammétrie-analyse pétrophysique à la modélisation 3D des hétérogénéités des carbonates du Jurassique moyen des Charentes: un analogue de terrain aux réservoirs géothermiques de bordure de plateforme », Encadrement : Cédric Bailly, Bertrand Saint-Bézar et Benjamin Brigaud
  • Yara Al Bayssari (étudiante de Master 2, de l’Université de Lille, stagiaire de février à juillet 2022), « Architectures 3D et hétérogénéités sédimentaires et pétrophysiques des réservoirs géothermiques argilo-sableux du Crétacé inférieur (Néocomien et Albien) du Bassin de Paris », Encadrement Perrine Mas et Benjamin Brigaud
  • Nanaba Bagayoko (étudiante de Master 2, de l’Université Paris-Saclay, stagiaire de février à juillet 2022), « Simulation numérique de l’effet de la variabilité structurelle d’un réservoir géothermique sur l’évolution de la bulle froide », Encadrement Hermann Zeyen

2021

Géosciences Paris Saclay, Université Paris-Saclay

  • Carla D’Abreu (étudiante de Master 2, de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, stagiaire de février à août 2021), « Simulation numérique de l’effet de la variabilité d’un réservoir géothermique sur l’évolution de la bulle froide », stage encadré par Hermann Zeyen
  • Vanel Kwaha Samouo (étudiante de Master 2, de l’Université Paris-Saclay, stagiaire de février à août 2021), « Simulation numérique dans le réservoir géothermique carbonaté du Jurassique moyen du Bassin de Paris (zone Nord Paris/Bobigny) », stage encadré par Maxime Catinat et Benjamin Brigaud
  • Luis Barroso (étudiant de Master 2, de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, stagiaire de février à août 2021), « Simulation numérique de l’effet de la variabilité d’un réservoir géothermique sur l’évolution de la bulle froide, stag »Simulation numérique dans le réservoir géothermique carbonaté du Jurassique moyen du Bassin de Paris (zone Nord Paris/Roissy) », stage encadré par Maxime Catinat et Benjamin Brigaud

2020

Laboratoire de Mathématiques d’Orsay et Fédération de Mathématiques de CentraleSupélec (Université Paris-Saclay)

  • Adrien Beguinet (élève 3ème année CentraleSupélec, stagiaire 2020), « Résolution des équations aux dérivées partielles appliquées, dans une géométrie générée par des diagrammes de Poisson-Voronoi », stage à CentralSuppelec, Université Paris-Saclay, encadrement Ludovic Goudenège et Danielle Hilhorst
  • Mouhanned Gabsi (étudiant de Master 2, de l’Université de Toulon, stagiaire de février à août 2020) « Résolution d’équations aux dérivées partielles appliquées », Stage au LMO, encadrement Danielle Hilhorst

Géosciences Paris Saclay, Université Paris-Saclay

  • Codjo Thomas Essou (étudiant de Master 2, de l’Université Paris-Saclay, stagiaire de février à août 2020), Simulation numérique dans le réservoir géothermique carbonaté du Jurassique moyen du Bassin de Paris », stage à GEOPS, Université Paris-Saclay, encadrement Benjamin Brigaud et Hadrien Thomas [le sujet: PDF]
  • Philemon Juvany (étudiant de Master 2, de l’Université Paris-Saclay, stagiaire de février à août 2020), Géothermie dans les réservoirs silicoclastiques : du terrain à la modélisation, stage à GEOPS, Université Paris-Saclay, encadrement Benjamin Brigaud et Hadrien Thomas [le sujet PDF]
  • Vivien Folliot (élève 2ème année de l’ENSEGID, Bordeaux INP, stagiaire été 2020), « Numérisation de données de puits sous Neuralog et modélisation géologique à visée géothermique sous Petrel », encadrement Benjamin Brigaud et Maxime Catinat [le sujet: PDF]
  • Anaëlle Guillevic (étudiante de Licence 3 de l’Université Paris-Saclay, stagiaire été 2020), « Numérisation de puits sous Neuralogs », encadrement Benjamin Brigaud et Maxime Catinat

ENSEGID/Bordeaux INP

  • Baptiste Hersant « Etude d’un analogue de terrain d’un système sédimentaire estuarien pour la modélisation des réservoirs géothermiques», avril-juillet 2020, stage à Bordeaux INP.

Ce sujet vise à étudier des paléo-estuaires à l’affleurement afin d’affiner les interprétations des corps gréseux en subsurface pour la prospection et l’exploitation géothermique. Le stage consistera à étudier un système estuarien du Bassin sub-alpin ou du Bassin Sud Pyrénéen (à déterminer) : habillage de panoramas, levé de logs, récolte d’échantillons de roche et potentiellement photogrammétrie 3D par drone. De retour au laboratoire, il faudra étudier les lames minces issues des échantillons récoltés et remettre au propre les données de terrain. Si le modèle photogrammétrique 3D existe, il faudra également l’interpréter en terme de géologie. Il faudra également remettre au propre un jeu de données issu d’une mission sur un estuaire crétacé des Etats Unis. Ce sujet fait partie du projet UPGeo financé par l’Agence Nationale de la Recherche. Ce projet vise à affiner les modèles réservoirs pour une meilleure exploitation des réservoirs géothermiques du Bassin de Paris (carbonates du Dogger; grès du Crétacé inférieur).

Chloé Tournu « Etude sédimentologique d’analogue de réservoirs géothermiques »